Reconnaissance d’un temps de parole pour l’UDF : extraordinaire victoire !

le CSA a donc révisé sa décision du 13 juin 2006. Le temps de parole des membres de l’UDF est comptabilisé sans être imputé sur celui de la majorité, ni sur celui de l’opposition. Le CSA déroge ainsi aux règles traditionnelles qui structurent la vie politique française depuis 30 ans.


Cette décision est fondamentale, comme l’est en démocratie tout ce qui touche à l’accès aux media est à la répartition du temps d’expression.

Elle reconnaît institutionnellement l’existence du centre, à part entière, en lui-même, sans faire référence, par opposition ou ralliement à la droite ou à la gauche. Cette décision est à marquer d’une pierre blanche.

Pourquoi je crois que la bipolarisation de la politique française est dangereuse ? D’abord, parce que l’opposition droite/gauche éteint le débat et conduit forcément à la pensée unique. Ensuite, parce que dans ce beau pays qu’est la France, il y a toujours des relents de guerre civile. A l’opposition courtoise des idées, succède vite une franche animosité qui relègue au second plan la défense de l’intérêt général.

2 comments to Reconnaissance d’un temps de parole pour l’UDF : extraordinaire victoire !

  • annecom

    Félicitations pour ce nouveau blog, tres plaisant .

  • Danièle

    Je viens de découvrir votre blog par le message que vous avez laisser sur celui de Jean-Luc Romero.
    Il est vrai que l’UDF n’était plus vraiment dans la majorité. Je pense d’ailleurs que chaque parti politique devrait avoir un temps de parole qui lui serait réservé et ne pas être soit dans la majorité, soit dans l’opposition. Je pense que le CSA devrait y réfléchir pour les élections de 2007.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>