Le mur de Berlin est tombé en 1989

N’en déplaise à M. Mougeotte, il n’y a plus de fondement à la bipolarisation de la vie française depuis 17 ans. Il n’y a plus de fondement politique, historique, diplomatique depuis 17 ans. Mais il y a toujours, soutenus par les institutions de notre Ve République conçues naguère, au coeur de la guerre froide, des intérêts particuliers puissants pour conserver cette bipolarisation.


Les premiers intéressés sont les partis du duopole. Il est facile de comprendre que dans le jeu de l’alternance, quand ce n’est pas l’un c’est l’autre. Et d’en déduire que la commodité de cette situation ne doit pas comporter le nombre de défis et d’exigences nécessaire à l’avènement d’un candidat réellement plus fort que son adversaire unique.

Pour ma part, je l’ai mesuré vraiment un soir de janvier 2003, dans l’entre deux tours de la campagne législative partielle que j’avais menée dans la 17e circonscription de Paris. Venant de réaliser une campagne intense sur les thèmes de mon programme, j’ai été d’autant plus marquée par l’absence de propositions de fond du candidat UMP et de ses supporters. Un discours après l’autre, une seule tonalité : en face, ce sont des nuls.

Les seconds intéressés sont tous ceux qui gravitent autour des élus des partis dirigeants minoritaires et qui souhaitent, tel M. Mougeotte, simplifier le résultat électoral pour mieux baliser l’avenir de leur entreprise.

On sait bien que la vie n’est pas en noir et blanc, qu’il y a dans la vie de très grandes nuances d’explications, de compréhensions et que l’on ne doit pas réduire ces nuances à un antagonisme caricatural, sous peine de manquer l’essentiel. Alors, riposter qu’il vaut mieux être un petit Bush que serrer la pogne de Poutine, (commentaire de M.Sarkozy à l’occasion du sommet informel franco-germano-russe sur l’Iran hier matin) riposter cela aujourd’hui, à l’ère de la mutipolarisation sous l’oeil vigilant d’une seule super puissance, à l’heure où les relations internationales sont en pleine mutation, c’est au mieux manipuler la mémoire des citoyens, au pire penser qu’ils sont dupes.

1 comment to Le mur de Berlin est tombé en 1989

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>