Nouveauté, clarté, lisibilité

Pour se qualifier au second tour, François Bayrou doit, plus que les autres candidats, inspirer confiance. Parce que ce qu’il propose est réellement nouveau, et que la nouveauté interroge. Il a donc onze adversaires plus un : la peur du changement.


Pour réussir la vaste entreprise de confiance qu’exige la nouveauté de son positionnement, François Bayrou, et tous ses militants, ne ménagent pas leur effort de clarté.

Premier défi : parvenir à établir un dialogue en partageant des références communes.
Voici un dialogue que j’ai eu récemment avec un élu socialiste :
– Lui : Bayrou est de droite, il a toujours voté à droite.
– Ch : Sur le plan des idées, Bayrou appartient au courant centriste. Tu oublies toujours qu’il n’y a pas que la gauche ou la droite, loin de là d’ailleurs. Ensuite, il n’a jamais dit qu’il était devenu un homme de gauche. Il reste le même, celui qui a voté avec des députés UMP mais aussi celui qui a voté la censure du gouvernement UMP. Il ne propose pas de changer les sensibilités politiques, il propose de permettre à des hommes de droite, du centre et de gauche de travailler ensemble au lieu de s’opposer systématiquement.
– Lui : Pour les électeurs de gauche, un second tour Sarkozy / Bayrou, ça aurait des relents de 2002 Le Pen / Chirac. Ce serait une trop grande souffrance, deux élections de suite sans pouvoir voter pour nos idées, c’est dangereux pour la démocratie.
– Ch : Tu pars du principe que tous les électeurs sont forcément de droite ou de gauche. Plus du tiers des Français ne se sentent appartenir à aucun des deux camps. Ensuite, pour ceux qui se sentent appartenir à un camp, ils peuvent garder leur sensibilité politique et rejoindre Bayrou. Mais c’est vrai que c’est difficile d’imaginer rester socialiste et ne plus pouvoir se définir par opposition à la droite, même si cette notion de droite / gauche est plus ou moins abstraite.
– Lui : C’est vrai que l’appartenance, c’est assez mélangé, mais au second tour, Ségolène pourra l’emporter grâce aux votes de l’extrême gauche en incarnant la nouveauté comme pendant les primaires.
– Ch : Je ne pense pas, elle ne rassemble pas face à Sarkozy. Il n’y a que Bayrou qui puisse le battre. Et puis gagner avec l’extrême gauche, quel retour arrière, quel recyclage de vieilles recettes qui n’ont pas marché. Raconte-moi ce qu’en pense DSK plutôt !
– Lui : On prend rdv ?
Suite au prochain numéro…

Deuxième défi : il ne suffit pas d’être clair, encore faut-il être lisible, tant les candidats UMP et PS brouillent les messages pour ratisser les électeurs mais surtout pour préserver l’ordre politique droite / gauche qui les protège.
Voici un dialogue que j’ai eu récemment avec un élu UMP :
– Lui : Bayrou est flou et opportuniste. Il veut le pouvoir à tout prix, même à celui de renier sa famille d’origine.
– Ch : Bayrou est un centriste pur sucre. Sa famille, ce sont les démocrates-chrétiens. Depuis le début de la Ve République, le centre s’est distingué de la droite à toutes les élections présidentielles en présentant un candidat : Lecanuet, Poher, Barre, Giscard, Balladur, Bayrou… L’UMP, qui voulait absorber le centre pour le faire disparaître a échoué. La radicalisation à droite du candidat UMP en est une reconnaissance implicite.
– Lui : Bayrou ne mènera aucune réforme, il faut de la poigne pour réformer le pays, il faut une politique de droite menée avec détermination. Bayrou enlisera le pays dans un éternel compromis.
– Ch : Tu crois qu’il suffit de mettre les amis de son camp à tous les postes de pouvoir pour réformer ? Je n’ai pas remarqué de changement pendant cinq ans. Les réformes ne peuvent se faire qu’avec tous les Français, pas seulement avec un camp.
– Lui : Je ne m’en remettrais pas si Bayrou gagnait.
– Ch : Il y aura une opposition, il y en aura même deux : une opposition de droite menée par Sarkozy et une de gauche menée par Fabius. C’est assez réaliste !

10 comments to Nouveauté, clarté, lisibilité

  • Arnaud

    Ce qu’ il y a d’ important dans une campagne , c’est la confiance . Et , effectivement , pour la confiance , il faut de la clarté . C’ est l’ effort principal a effectuer , pour que le projet soit fluide et lisible .

    Ces dernières semaines , on a assisté a beaucoup de questions en ce qui concerne(rait) l’ opposition . Il suffit d’ entendre le dernier discour de François Bayrou au zenith pour s’ apercevoir que la question est réversible , et sa réponse sous-entendant le courant incarné par Fabius est très claire .

    Ce sont ces interventions qui sont importantes ! Et il ne faut pas tomber dans un certain populisme , dont Francois Bayrou avait tendance a s’ engouffrer au début de campagne .
    Les français ont compris que Bayrou était pour un rassemblement . Maintenant , il faut savoir leur dire : comment allons-nous procéder .

    Il nous reste encore un petit mois . Il sera décisif .

    Bonne continuation .

  • L'Hérétique

    Bonjour à vous,

    J’ai lu sur Wikipedia que vous seriez la candidate investie par l’UDF aux législatives dans votre circonscription : pouvez-vous me confirmer cette information ?

  • nicolas

    tout ca c’est gentil mais c’est un peu bisounours. en dehors de la France il y a l’europe, la mondialisation qui s’organisent autour de règles qui multiplient les inégalités entre régions, quartiers, continents pays et individus. il y a des processus en France qui y sont liés: services publics privatisés, montée des communautarismes, démocratie d’opinion, concentration des médias…et de ca Bayrou ne dit pas grand chose (à part pour les média avant mais je pense que maintenant il dira plus rien)

  • Aurélie Champion

    Bonjour j’ai créé un blog bayrouiste que je souhaiterais vous faire partager. Si vous êtes d’accord pour procéder à un échange de liens, laissez-moi un commentaire, je vous répondrai dans la journée.

    Aurélie
    revolution-orange.over-bl…

  • Christelle de Crémiers

    Réponse à Nicolas – C’est vrai, la montée des communautarismes, le changement profond dans les entreprises françaises (délocalisations, montée du télétravail, management par objectifs quantifiés, nouvelles normes comptables….), la concentration de plus en plus forte des capitaux, tout cela pêle-mêle et bien d’autres choses proviennent de la « mondialisation ». Parlons clair : proviennent de « l’américanisation » du monde, ce qui est normal puisque les Etats-Unis sont la première puissance mondiale et qu’à ce titre ils véhiculent leur modèle de société. A partir de là, nous avons deux choix : soit avec eux soit un peu moins avec eux. (L’option « sans eux » n’est pas envisageable étant donné l’écart de puissance entre l’Europe, même à 25, et les Etats-Unis). Sarkozy a choisi et le dit clairement : il souhaite que le modèle français se rapproche le plus possible du modèle américain, ce qui facilitera l’investissement américain dans le pays (aujourd’hui à 40 milliards de dollars annuels) et fera de la France le deuxième meilleur élève de la pax americana. Le choix de Bayrou est l’exact opposé : approfondir la construction politique de l’Europe pour préserver notre civilisation et notre indépendance au maximum. Et ce message là, Nicolas, c’est le credo permanent de Bayrou depuis toujours, c’est en tous cas celui qui m’a fait adhérer à Force Démocrate il y a douze ans…

  • Aurélie Champion

    C’est vrai qu’il est parfois difficile de donner des arguments clairs. Je pense que je vais me servir un peu de vos argumentaires dans mon prochain tractage. Je note qu’il est beaucoup plus facile de discuter avec des gens de gauche que des gens de droite. J’avoue avoir du mal à comprendre les gens qui veulent voter Sarkozy. Ses méthodes anti-démocratiques ne leur font ni chaud ni froid. Par contre, je discute souvent avec des socialistes qui sont soit tentés par le vote Bayrou dès le premier tour, soit prêts à voter pour lui au second

    N’oubliez pas de signer le manifeste de résistance pacifiste contre les méthodes propagandistes de Sarkozy (cf mon blog,adresse ci-dessus)

    Je vous mets dans mes liens, votre bog est sympa et CLAIR 😉

  • Réponse à l’hérétique – L’UDF n’a pas encore investi de candidat aux législatives de manière officielle, c’est-à-dire avec une lettre signée du Président de l’UDF. Aucun candidat en France n’a reçu d’investiture et ne devrait la recevoir avant la présidentielle car il s’agit d’un acte politique et de communication fort dans le cadre du rassemblement proposé par François Bayrou. Mais, les listes sont déjà établies, et il existe de nombreux candidats officieux prêts à partir… je vous invite à visiter mon site de pré campagne http://www.cremiers2007.fr ; Merci d’avance pour vos commentaires !

  • L'Hérétique

    Chère Christelle,

    Merci pour votre réponse. Je suis moi-même parisien et adhérent UDF. Connaissez-vous sur d’autres arrondissements d’éventuels futurs candidats ?

    On est un peu dans le flou, nous autres, adhérents de base. Je suppose que si l’UDF attend la fin des Présidentielles, c’est dans l’hypothèse où une recomposition politique se produirait, ce qui changerait pas mal la donne.

    Tant que j’y suis, est-ce que vous avez des informations sur les Municipales ?
    Il y a pas mal de sujets que j’aimerais bien évoquer et qui me posent problème :
    L’actuel Plan de déplacement de Paris, la fanatisme de Baupin et ses sbires, la position de l’UDF vis-à-vis de Delanoë d’un côté et des élus UMP de l’autre, et cetera…

    Par ailleurs je suis bien content que l’UDF présente une candidate jeune, manifestement compétente et en plus charmante pour ne rien gâter 🙂

  • résistance17

    Si je ne m’abuse les centristes cités, Barre, Giscard… se sont prononcés contre Bayrou ( sans parler de Veil ). Par ailleurs récupérer Balladur, à l’époque RPR et dont le second était Sarkozy, puis aujourd’hui UMP, est audacieux voire calculateur. Présenter Sarkozy comme un tenant du modèle américain me semble réducteur. Sur le sujet de la Turquie par exemple Bayrou est plus proche de Bush que Sarkozy. A propos d’Europe d’ailleurs, je trouve Bayrou bien silencieux voire honteux, rien sur les 520 ans du traité de Rome.
    Sa stratégie consiste en grande partie à souffler sur les braises du mécontentement général qui a donné lieu au Non à l’Europe..Pourtant Bayrou est le plus européen, et c’est son ancien chef de file cité ici ( VGE ) qui a rédigé la constitution.
    Après le hold up de Segolene sur le PS par média interposé, on assite à un hold up des mécontents avec la complicité des média par Bayrou…

  • Pejman HABIBI

    Je vous invite à vous rendre sur le site http://www.les12.fr qui donne une vue aérienne de la présidentielle 2007 .

    Le site vous offre également la possibilité d’encourager le candidat de votre choix . Venez le soutenir !

    N’hésitez pas à contacter et à inciter vos amis à en faire de même s’ils partagent votre opinion .

    http://www.youtube.com/watch?v=7...
    http://www.dailymotion.com/video...

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>