A quand la reconnaissance du vote blanc ?

Le pourcentage des votes « blancs et nuls » est rarement publié, encore moins commenté. C’est normal, il ne veut rien dire. Mélanger les votes nuls et les votes blancs dans un même chiffre revient à nier toute reconnaissance du vote blanc.


Toute notre Ve République est fondée sur l’élection par la majorité d’une personne au suffrage universel direct. Cette élection cimente la légitimité de cette personne à exercer les fonctions de la magistrature suprême. On comprend dans ces conditions, que Michel Debré n’ait pas proposé au Général de reconnaître le vote blanc. Il y aurait eu le risque, en tenant compte des votes blancs, de voir au second tour de l’élection présidentielle, alors que l’on a bien pris soin de ne garder que deux candidats, que le premier arrivé ne dépasse pas les 50 % de rigueur. Soit.

Mais aujourd’hui, la société française n’est-elle pas prête à accepter l’idée que la personne au pouvoir n’a effectivement pas reccueilli la majorité absolue des suffrages ? N’a-t-elle pas déjà connu l’élection de 2002 où le président élu avait fait 19 % au premier tour ? Ne commence-t-elle pas à s’affranchir du clivage droite/gauche, noir/blanc, et à saluer le rapprochement et le dialogue trans-parti ?

Il m’apparaît que la reconnaissance du vote blanc pour laquelle Le Parti Blanc milite avec constance en proposant des « candidats blancs », doit accompagner le changement qui s’opère dans la politique française, et que les institutions devront le suivre. Déjà pendant cette campagne présidentielle, le thème de la VIe République a été concrétement posé. Il s’accompagne dans le programme des candidats d’une reconnaissance du vote blanc, assortie souvent d’une obligation de vote. Pour ma part, je distingue ces deux aspects. La reconnaissance du vote blanc n’a pas besoin en soi d’être assortie d’une obligation de vote. Elle exprime le fait qu’un électeur ne se reconnaisse pas dans l’offre politique qui lui est faite et permet, par contraste, d’affirmer le vote d’adhésion pour les candidats et non seulement le rejet ou la protestation.

Le débat Royal / Bayrou, qui a été très salué, est une nouveauté historique. Il préfigure les pratiques politiques de demain. Dommage que Sarkozy ait aussi peu élégamment refusé de débattre avec Bayrou. Il acceptera peut-être un jour.

10 comments to A quand la reconnaissance du vote blanc ?

  • VincentGautier

    Est-ce une façon de dire que vous allez voter blanc ?

    Je m’oriente vers ce <A HREF="vincentgautier.hautetfort…

  • Antoine

    je pense moi que Quitterie Delmas a raison. Il faut contrer Sarko. il est dangereux pour la démocratie. Comme Bayrou n’est plus là… alors ce sera Ségolène qui, de toute façon devra se rapprocher du centre.

  • virginie

    Je me permets de vous contacter avant la bataille finale au sujet des remarques courageuses et réitérées de Monsieur Bayrou, de cet homme qui a du cran d’après l’expression de Ségolène royal elle-même, remarques qui pourraient éventuellement être utiles pour aider certains électeurs UDF indécis à voter pour la démocratie et le renouveau de la France.

    Monsieur Bayrou signale de plus en plus souvent les dysfonctionnements du Riche département du 92 qui avait pour président Nicolas Sarkozy. J’habite dans le 92, à Levallois Perret et je vous assure que c’est la réalité. La démocratie et la justice suffoquent dans certaines villes et certaines institutions de ce département. C’est horrible d’imaginer que peu à peu la France entière pourrait devenir ainsi.

    François Bayrou a bien compris que si Nicolas Sarkozy est élu, cette concentration de pouvoir qui a son centre vital (Média Industrie Politique) dans le 92 va s’étendre sur toute la France. Et cela est très courageux de la part de François Bayrou de le dénoncer aussi nettement car il sait de quoi il parle et il sait aussi qu’il va le payer très cher si Nicolas Sarkozy devient président. Ségolène Royal est d’ailleurs tout a fait d’accord avec lui sur ce point et avec courage dénonce elle aussi ce danger, depuis longtemps déjà. Mais, je pense que les électeurs socialistes sont peut être plus sensibilisés que certains électeurs UDF sur le danger que représente Monsieur Sarkozy pour la démocratie Française.

    Mais voilà, comment faire comprendre à ceux qui vivent dans des villes et des départements « normaux » que ce qui se passe dans le 9-2 est bien la réalité ? J’ai des parents qui vivent en Auvergne et il m’a fallu des heures et des heures de discussions pour qu’ils soient convaincus de la réalité des dysfonctionnements de la démocratie dans une bonne partie des villes « UMP » du 9-2. Et c’est normal. Comment des citoyens honnêtes et paisibles peuvent imaginer que la Saga (Par ordre alphabétique) des Aeschlimann, Balkany, Ceccaldi, Devedjian, Gaubert, Pasqua, Santini, Sarkozy, Schuller et il en manque, est bien réelle et se déroule bien en France ? Ce n’est pas possible.

    Je vous propose donc ce modeste dossier à diffuser auprès de vos connaissances UDF qui ne savent pas pour qui voter. Tout ce qui est dans ce dossier est factuel et vérifiable. L’essentiel est tiré de l’ouvrage de Frédéric Charpier : « Nicolas Sarkozy, enquête sur un homme de pouvoir ». Ouvrage qui est presque passé inaperçu alors qu’il décode bien ce personnage redoutable.

    Si vous avez des contacts UDF fiables à qui diffuser ce document allez y gaiement. Ici, il y a une telle pression sur les élus UDF de la part de l’UMP, que l’on ne sait plus à qui on peut faire confiance.

    En tout cas, ce qui est sur c’est que Monsieur Santini qui a initié le ralliement de l’UDF à L’UMP sera bien assorti à la bande qu’il rejoint puisqu’il est mis en examen tout comme Charles Pasqua, dans le scandale de la Fondation Hammon. Encore un qui est protégé par son statut de parlementaire. De toute façon, quand il ira au tribunal de Nanterre, il se trouvera face au Juge Courroye, placé la bas par Nicolas Sarkozy, contre l’avis du Conseil Supérieur de la Magistrature. Eh oui, c’est comme cela dans le 9-2 !

    A l’aide

    Claude Guitton/UDF

  • Derriennic

    Il faut appeler à un référendum Anti-SARKO ! le vote blanc c’est pur mais ca sert à rien

    yoann

    http://www.yderriennic.blogs.com

  • Philippe

    Vous avez entièrement raison, mais pour le moment le vote blanc n’est PAS comptabilisé.
    En bonne arithmétique, toute abstention est une demi-voix pour le gagnant.

    Je ne donnerai même pas une demi-voix à Monsieur Sarkozy. Je voterai (avec le peu de joie que vous imaginez) pour la candidate du PS.

    Au moins, elle, aura fait l’effort d’infléchir son projet vers le notre, notamment sur le sujet capital des institutions. Je ne suis pas prêt à accepter que M. Sarkozy puisse cumuler les pouvoirs legislatifs, executifs, judiciaires, economiques et mediatiques.

  • Résistance17

    Enfin les masques sont tombés. A l’issue du débat de l’entre deux tours la personnalité de chacun des candidats est apparu… limpide.
    D’un côté l’humanité de N. Sarkozy, son sens du dialogue, sa précision politique dans les dossiers. On avait presque oublié que pendant 5 ans cela avait été lui le pompier des gouvernements Raffarin/ Villepin, lui que l’on appelait au secours lorsqu’il fallait sortir d’une crise telle le CPE.
    De l’autre Segolene Royal avec une image façonnée par les medias depuis 18 mois dont 16 mois de silence et d’image sur papier glâcé dans Paris Match, Gala. 16 mois ou elle avait choisi de ne rien dévoiler de son programme… Après ce débat on comprend pourquoi. Son programme c’est celui de l’improvisation permanente des "Y a qu’a "Faut qu’on".
    En 2 mois tout s’est lézardé même le papier glacé. Lorsqu’enfin on la découvre sans fard c’est pour découvrir la rage,la soif du pouvoir, l’intolérance!!! Au bout du bout la perspective d’une défaite la fait invoquer la guerre civile : méthode de dictateur au bord du précipice, méthode du Hezbollah, méthode qui ont conduit Hillary Clinton à lui refuser une rencontre. Votons pour la démocratie, votons Sarkozy

  • Roméo Lucibello

    Bonjour Christelle ! C’est toujours un plaisir de lire ta plume.

    Je me permets de glisser dans ce commentaire une invitation vers le blog "GroZ Bulles", pour une sortie exceptionnelle.

    Car la résistance à la machine électorale UMP, c’est aussi l’humour.
    Pour féliciter Nicolas Sarkozy de sa catastrophique croisière de nouveau riche, nous offrons aux visiteurs de GroZ Bulles notre première animation flash.

    C’est énorme. C’est kitch.
    C’est la plus hilarante production des militants de "GroZ Bulles".

    Et c’est ici : grozbulles.hautetfort.com…

    A très bientôt !

  • lulu

    commment faut il faire pour qu’il soit reconnu et compté dans les resultats?

  • mourguy

    APPEL VOTE BLANC 2012

    lire :

    2012-udg-vote-blanc-mourg…

    alain mourguy candidat 2012 http://www.udg.fr ou … http://www.l-elysee.fr ( si si ..c’est vrai c’est mon site)

  • jb

    Bonjour,

    J’ai créé un site se basant sur l’idée d’initiative populaire pour permettre à tout-un chacun de participer au débat politique et montrer aux politiques que nous sommes capables de nous accorder sur certains sujets…

    La prise en compte du vote blanc me semble être l’un d’entre eux.
    Si vous êtes de cet avis vous pouvez signez l’initiative populaire à cette adresse : http://www.e-nitiativepopulaire….

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>