Comme le bon vin

Pendant le temps des investitures ou des nominations au gouvernement, il a une fascination récurrente des responsables politiques pour les VIP société civile. La médiatisation de ces convoités VIP, parce qu’elle a été obtenue grâce à leur talent artistique, journalistique ou académique, ou grâce à un engagement pour une noble cause, semblerait plus pure, plus incontestable aux yeux des politiciens de métier qui siègent dans les comités d’investiture et qui ne connaissent que trop le caractère éphémère de la notoriété.


Se joue alors un raisonnement simple : les électeurs, qui votent a priori pour celui/celle qu’ils connaissent, voteront encore mieux pour cette personne dont la notoriété fait rêver plus d’un président de conseil général et qui, au fond, est plus proche d’eux, puisque non politicienne… Ce raisonnement a l’avantage supplémentaire de permettre au parti de faire son marché dans le gotha télévisuel, sans avoir à s’embarrasser avec le protocole de l’organisation partisane. Au début, tous les chats sont gris, et tout le monde s’aime.

Ce qui est étonnant, c’est que cela se reproduit dans tous les partis, alors que les désastres ont été nombreux et prévisibles. On a encore en tête l’éviction du gouvernement de Luc Ferry, Francis Mer et autres sur le thème « la politique c’est un autre monde », et dans le gouvernement actuel (jusqu’à quand ?) on retrouve les mêmes alibis d’honnête pureté associative. Mais ça ne colle pas, pas sur le long terme, c’est-à-dire, en politique, pas sur une deuxième mandature. Dans l’ancienne UDF, ces VIP à qui on avait offert une entrée en politique de rêve, par un parachutage au sommet de la liste, ont fini par partir au moindre tangage du bateau centriste, et, en l’espèce, les occasions ont été nombreuses. Avec leur départ, la médiatisation du VIP que le politique pensait instrumentaliser à son profit, se retourne contre lui. Tandis que lorsqu’un politique « de métier » (enfin le mot) part, il joue gros : il s’est construit sa notoriété dans une famille politique, et si en politique le mot trahison a un sens, c’est que celui de fidélité aussi.

« Politique de métier » peut avoir plusieurs traductions. Il y a ce politicien entré en cabinet et porteur de café dès l’âge de vingt ans, qui n’a quitté la moquette du siège que pour être parachuté dans une circonscription ultra gagnable, c’est la version techno de la formation de l’élite socialiste, et il y a la rencontre entre un homme et un territoire qui se construit au fil des années, comme le bon vin, avec des victoires qui finissent par arriver après des échecs qui grandissent. Les partis ont besoin de tout, de technostructure et d’engagement de terrain, mais il ont surtout besoin d’hommes et de femmes qui sachent faire les deux. C’est dans la faille entre l’appareil et le terrain que s’introduit la malheureusement pitoyable image des politiques dans notre pays. Comme c’est à cause de cette image que le fantasme du VIP société civile prend corps, ne faudrait-il pas plutôt s’attacher à réhabiliter le rôle de l’élu ? Mettre en avant son engagement au service de la collectivité fondé sur ses convictions et son attachement à des valeurs ? Rendre la fonction de l’élu plus attractive qu’elle ne l’est aujourd’hui auprès des salariés du privé ? Enfin, que les directions des partis politiques agissent résolument en faveur de la diversité sociale et culturelle des candidats ?

Je forme le voeu en ce début d’année que le MoDem, parce qu’il est libre des contraintes du passé, s’engage délibérément dans cette voie. Les 17, 18 et 19 janvier auront lieu les élections internes du parti pour désigner les membres du Conseil national. Instance décisionnaire, le Conseil national est le Parlement du Mouvement Démocrate. Je suis candidate sur la liste GRAND PARIS DEMOCRATE conduite par Céline Alléaume, membre du bureau exécutif national, 30 ans et déjà 10 ans d’action politique. Militante engagée et charismatique, dédiée à l’émergence d’une force démocrate indépendante au prix de sacrifices personnels parfois lourds, elle est dotée de toutes les compétences professionnelles et politiques nécessaires à l’émergence d’un parti politique qui place les adhérents au coeur de son développement. Elle incarne les valeurs principales portées par cette liste : la mise en lumière des compétences des militants par le mérite et la conviction qu’un parti moderne fait émerger des femmes et des hommes politiques en les confrontant à la fois à la richesse d’un projet de société et à l’engagement de proximité.

Je vous souhaite une année riche en rencontres et en accomplissements personnels.

12 comments to Comme le bon vin

  • Greg

    Christelle,
    Je suis 100 % d’accord avec vous. Nous en avons assez du parachutage. L’exemple de Klarsfeld aurait dû vacciner une bonne fois les partis contre cette paresse politique consistant à confondre notoriété et éligibilité. Pour ma part, si le MoDem multipliait les parachutages aux Municipales, je n’hésiterais pas à quitter le parti, même si c’est la mort dans l’âme. Ce parti est toujours l’espoir de ceux qui veulent de la politique "autrement".

  • Guillaume A

    Féllicitations, Christelle, pour ta place sur la liste et je te souhaite bonne chance.

    Je suis également d’accord avec toi sur les parachutages.

    Mais je trouve que nous nous occupons un peu trop de cette élection interne au lieu de nous occuper des élections municipales dans le cadre desquelles notre mouvement va jouer son avenir.

    Il faudrait revenir aux réalités et commencer à faire campagne pour les municipales.

    J’ai un peu la sensation que nous vivons sur une autre planéte.

    Amicalement.

  • peduzzi

    bonjour et bonne année christelle
    je pense que je voterai pour la liste sur laquelle tu es candidate cette liste sent le Bayrou que j’aime et pour être très honnête peu le de sarnez surtout qu’après consultation des autres listes et professions de foi je ne suis pas très emballé il y a des liste très people, d’autres trop departementales, voir même un peu canal historique….
    je te souhaite une bonne campagne et une éléction au terme
    A+ alain

  • gabrielfouquet

    Je ferai le même commentaire que Greg. désolé pour ce manque d’originalité. Cette liste grand paris democrate et les élections internes dont je comprends très bien qu’elles sont très importantes semblent nous éloigner du capital ou plutôt de la capitale, en l’occurence pour toi, chère Christelle, le 17e. Quid de la campagne? Nous ne sommes plus qu’à deux mois des électionss municipales et je ne nous voie pas encore occuper le terrain, revendiquer fièrement nos couleurs, nous faire la place que nous méritons face aux deux machines de guerre que sont Delanoe et Panafieu. On veut de l’action, "des larmes, du sang et la victoire". C’est peut-être un peu excessif.

    A très bientôt

    Ps : A quand le blog de campagne?

    Gabriel

  • le fond du bocal

    Je suis très déçu que vous n’ayez pas obtenu l’investiture pour les Municipales, vous la méritiez vraiment. J’espere tout de meme que vous aurez une place de choix sur la liste et que vous deviendrez conseiller de Paris.
    lefonddubocal.hautetfort….

  • Resistance17

    Dommage effectivement pour l’investiture. Etonnant aussi ces parachutages! Au définitive, le Modem est un nouvel habillage avec des pratiques éternelles…

  • cyrilleparis17

    comme d’habitude, "resistance17" brille par une argumentation affutee…

    qualifier de parachutage l’investiture de quelqu’un qui habite l’arrondissement depuis + de 10 ans, pour le coup, c’est bien trouve! au moins, lui ne connait pas le 17eme "parce que j’ai des amis qui y vivent" comme un certain cavada avec le 12eme…

    sinon, j’esperais – et je pense que je n’etais pas le seul – que Christelle porterait nos couleurs pour le premier scrutin depuis la "vraie" naissance du modem..mais esperons quand meme une bonne place sur la liste…et un bon score dans 2 mois!

  • Résistance17

    L’un des tracteurs ( tracteur = militant qui distribue des tracts et non le véhicule de F. Bayrou ) du Modem m’a expliqué que vous seriez 3ème sur la liste du Modem, Que M. Pourtalet avait une vraie légitimité ici, puisqu’il habitait rue de Rome ( pourquoi dans ce cas était il adjoint dans le 16ème ?). Il a ajouté que vous étiez au maximum de ce que vous pourriez faire en terme d’électorat et que son arrivée permettrait au Modem de se développer…

  • nativelle

    L’incompétence du gouvernement
    En découvrant l’immobilisme de la préfecture de CAEN sur l’affaire de pollution de la ZNIEFF de Cabourg, nous ne pouvons que constater l’impuissance et le j’menfoutisme des gens qui gouvernent ce pays.
    La communauté de commune a pour obligation de trouver un terrain pour les gens du voyage (grand passage). Mais voila, en Normandie, certains maires ne veulent pas êtres ennuyés avec ces gens la et on les embourbes dans une zone naturelle remarquable ZNIEFF (type1et2), zone inondable et sur un terrain ou poussent bien évidement des plantes plus que protégées (Nivéoles). Quatrième année que la préfecture et la communauté de commune prennent cet endroit pour une décharge à ciel ouvert cabourgeais.ifrance.com/
    C’est du provisoire, on cherche un autre endroit, etc etc. ils vont même jusqu’à nous baratiné en disant (nous avions plusieurs terrains mais ils ne conviennent pas car ils ne sont pas accessibles et n’on pas d’arrivée d’eau). Le gouvernement prend les Français pour quoi ???
    Celui la en ZNIEFF n’avait pas d’arrivée d’eau, ça a coûté la peau des fesses, mais vous l’avez amenée. Il n’était pas accessible, ça a aussi coûté la peau des fesses, mais vous l’avez rendu accessible.
    Le ministère de l’environnement est complètement absent dans cette région, on déverse dans la rivière des centaines de litres de fioul, huile de vidange, javel, toilettes chimiques etc. Les poubelles, la ferraille et tous ce que l’on peut y jeter. La préfecture nous ment, elle ose dire qu’en 2007 il y avait des toilettes ! C’est lamentable. La communauté de commune ment autant en disant que les gens du voyage ne sont la que 2 mois, alors qu’ils sont la plus de 6 mois ! C’est pitoyable.
    En fin de saison je retrouve les animaux sauvages avec du pus dans les yeux, ou tout simplement crevés à la surface de l’eau. La préfecture ne déplace personne pour constater non, elle préfère étouffer cette affaire qui pue.
    Alors quand j’entend parler de grenelle, de développement durable, que le gouvernement à fait de l’environnement une priorité et que je vois cela nativelle.over-blog.com/
    Croyez bien que je « pleure de rire » en regardant tous ces ministres avec leur grand sourire sortant de l’Élisée, ils me font vraiment penser à ceux des guignols sur canal à la différence que ceux des guignols paraissent plus crédibles.
    Nativelle P Cabourg

  • Le petit

    En attendant d’avoir un encéphalogramme non plat côté Modem dans le 17ème, allez donc voir le bilan du 17ème et ce que propose l’équipe en place :
    http://www.panafieu17.fr/voir/vo...

  • L'hérétique

    Bonjour Christelle

    Désolé pour le HS, mais ce petit mot simplement pour t’informer que je t’ai taguée 🙂
    heresie.hautetfort.com/ar…

  • Ensemble, Maintenant!

    Etre démocrate aujourd’hui tout en gouvernant efficacement et justement: c’est possible avec le collectif Ensemble maintenant!

    A très bientôt pour la présentation d’un nouveau projet politique et
    organisationnel pour la Fédération de Paris!

    Ensemble, Maintenant!
    Pour un renouveau démocrate.

    "Au sein de cet environnement instable et turbulent, un seul élément reste constant: le changement." Dalaï-Lama

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>