Séance inaugurale de la mandature 2008-2014

Samedi après-midi se tenait la séance inaugurale du conseil du 17e arrondissement, au même moment que dans tous les arrondissements parisiens. Devant un public d’une centaine de personnes, les conseillers ont élu le Maire de l’arrondissement et ses 14 adjoints. J’y étais, fidèle à mon arrondissement, en écharpe orange, parmi le public.


Malgré les efforts du doyen du conseil qui présidait la séance pour faire taire les sifflements et les applaudissements, rien ne retenait le public qui découvrait la première passe d’armes entre Annick Lepetit et Françoise de Panafieu. Le différend portait sur la non candidature de Françoise de Panafieu au profit de sa fidèle compagne de route Brigitte Kuster. Annick Lepetit décidant pour les élus socialistes de ne pas prendre part au vote et Hervé Bénessiano ayant renoncé à ses ambitions lors d’une primaire la semaine dernière, ils ont permis que le vote se déroule comme du papier à musique et à l’unanimité. J’ai félicité le nouveau Maire de l’arrondissement, Brigitte Kuster, qui était fortement émue lors de sa prise de fonctions, en lui exprimant mon souhait de toujours agir à l’écoute de tous les habitants du 17e arrondissement, ainsi qu’elle l’a elle-même annoncé.

Après plus de dix ans de militantisme dont sept ans de mandat et trois candidatures aux législatives, après avoir été la première à porter les couleurs de l’UDF puis du Mouvement Démocrate auprès des électeurs du 17e arrondissement inlassablement, non seulement au moment des échéances électorales, mais en toute circonstance, quel drôle d’effet de découvrir cette nouvelle assemblée sans aucun élu MoDem. Des sept élus UDF de la mandature 2001/2008, je suis la seule rescapée centriste étant restée fidèle au parti de François Bayrou. J’avoue avoir imaginé encore et pour la dernière fois, lors de ce premier affrontement vertical droite/gauche au conseil qui augure du reste de la mandature, ce qu’aurait pu donner ma campagne aux municipales, cette campagne que je préparais avec soin et méthode, professionnellement, depuis des années, pour les habitants du 17e arrondissement.

Assez ! Regardons la réalité : Peut-être en réponse à mes idées silencieuses, une grande partie des élus, anciens et nouveaux, de droite et de gauche, ainsi que les présidents d’association et de nombreux habitants, sont venus me trouver chaleureusement, saluant ma fidélité, tout en ajoutant, pour certains, une petite phrase d’analyse politique à l’intention de celle qui représente le MoDem dans l’arrondissement… À tous ceux-là je veux redire un grand merci pour l’amitié de leur geste.

Regardons l’avenir : L’implantation de terrain du MoDem est reconnue dans le 17e arrondissement et tous les éléments sont là pour la prolonger et la développer dans les années à venir. Je m’engage à rester auprès des habitants du 17e arrondissement, à les informer et à les aider le mieux que je pourrai grâce à mes activités associatives et à relayer au Conseil de Paris leurs souhaits grâce à Marielle de Sarnez. Plus largement, je m’engage aussi à contribuer au renforcement de l’implantation de terrain du MoDem sur l’ensemble des arrondissements, à la faveur des résultats assez encourageants, près de 9,2 % à Paris, pour un tout jeune parti et forts de la richesse des talents des adhérents parisiens.

9 comments to Séance inaugurale de la mandature 2008-2014

  • Résistance17

    La reconnaissance est envers la personne, pas envers le parti. Lorsque les gens parlent de votre action ils ne vous assimilent pas forcément au Modem… de même que le MODEM ne vous a pas forcément associé au long de la campagne municipale.

    Bref vous avez été associée à l’action de la mairie pendant 7 ans… par contre vous avez été peu associé à l’action du MODEM ces 7 derniers mois.

  • Eric André

    Bravo Christelle pour ta constance et ce travail de terrain qui sera forcément payant lors des prochaines échéances.

    Bon courage à toi.

  • Pierre B

    Nul doute que les choses parfois compliquées que nous vivons en ce moment nous permettent d’envisager un avenir meilleur à long terme.

  • Vincent Weber

    Chère Christelle,

    Tu incarnes une nouvelle génération qui veut faire de la politique autrement. Je sais que tu y arriveras, car tu mets beaucoup de coeur dans ce que tu fais. J’ai eu l’occasion de t’entendre dans un débat politique, et j’ai sincèrement trouvé que tu ne pratiquais pas la langue de bois.

    Bon courage à toi !
    Amitiés

  • Lionel C

    Fidèle à tes convictions, persévérante dans ton engagement, toujours constructive malgré tout ce que tu as dû endurer bien malgré toi ces derniers mois, tu nous donnes du courage à tous. Tu as beaucoup à apporter à Paris et au 17e, les élus ne s’y sont pas trompés. Ton travail sera à la hauteur de leurs attentes ; bon courage.

  • aubron

    Comme Résistance 17 nous pensons que la gestion catastrophique du XVIIème durant les sept dernières années est le fait de toute la majorité d’arrondissement dont faisait partie Christelle de Crémiers.
    Logement sociaux, propreté, transports ( ligne 13 en particulier), etc… tout a été negligé. Lors des dernières législatives de 2007 , madame de Crémiers faisait état de sa qualité d’ingénieure des travaux publics pour essayer de montrer une compétence bien hypothétique sur le dossier de la ligne 13. Qu’a -t-elle fait durant sept ans auprès de Panafieu? RIEN!!!
    A-t-elle convaincu le STIF, la mairie de Paris et la RATP? A-t-elle seulement utilisé la ligne 13 aux heures de pointe? Nous en doutons car nous ne l’y avons jamais vue.

    Cette fois Madame allez-vous encore supprimer ce commentaire de votre blog. Si oui quelle raison allez-vous trouver ? Insulte personnelle, manque d’éducation?………….

  • peduzzi

    J’ai du mal à comprendre comment le Modem a perdu l’essentiel de ces élus à Paris comment une militante elus sur le 17 ème n’est pas membre au minimum du conseil d’arrondissement.
    Nous avons beaucoup ecrit et discuté y compris sur ton blog de la strategie du modem aux municipales mais à paris vous avez payé cher très cher trop cher les alliances double detente qui ont permis aux maires modem sortant de s’allier à la droite pour continuer à gerer les communes "comme au bon vieux temps" tout en étant parallelement un force nouvelle et eventuellement de conquête qui reste tout de même rare. On a devant toute la force et la faiblesse du centre en France exister sans être les otages d’un camp!
    A Paris où je n’ai pas assisté à la campagne du Modem celà c’est traduit par : nous voulons rassembler ce qu’il y a de meilleurs dans chaque camp tout en espérant que le maire sûr d’etre réelu nous donne une part du gateau. Quant’aux électeurs ils ont préferé mettre tous leurs oeufs dans le même panier quitte à éliminer un peu la diversité du conseil de Paris

  • FrédéricLN

    Bonne continuation … dans le XVIIème et sur la toile !

  • Luc

    à Peduzzi

    Je pense que ds les municipales, le Modem ne s’est pas allié avec des UMP Sarkosystes (sauf malheureusement quelques exceptions notoires non controlées).

    Je pense qu’à Paris, en partant de 0 (on prédisait qu’elle n’arriverait même pas à présenter des listes)
    Marielle (avec son équipe) s’est trés bien défendues (9 % général et 3 arrondissement à + de 10 %)..

    Elle a de plus toujours montré clairement son peu de penchant pour L’UMP Panafieu et son désir
    d’accord avec Delanoe. Lequel contre toute logique ( Il y aurait alors une bonne représentation
    Modem méritée à Paris) a refusé.

    La triste logique c’est que M. Delanoë a suivi les recommandations des éléphants Socialistes
    Sectaires qui ne voulait pas entendre parler du Modem..

    Qu’importe le Modem a bien oeuvré à Paris, pour beaucoup cela s’est vu, rien des efforts ne sera perdu.

    M. Delanoe a montré en l’occurence son peu d’indépendance d’esprit, heureusement qu’au PS
    ce n’est pas le cas de tout le monde !!

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>