Création & Internet (HADOPI) : les Majors doivent accepter d’évoluer

C’est l’histoire d’un combat perdu d’avance, qui rappelle celui des éditeurs de partitions contre la radio dans les années 20. Un siècle plus tard, c’est au tour des majors, les groupes mondiaux de distribution de musique, d’accabler le téléchargement sur Internet…. et d’en imaginer l’illégalité.


Lire la suite sur ecrans, un site de liberation.fr.

2 comments to Création & Internet (HADOPI) : les Majors doivent accepter d’évoluer

  • jriera

    le sujet des majors en france est bien différent de celui des pays anglo-saxons, car la production française est quasiment vouée au seul territoire français et la création n’en est que plus bridée. Les majors aujourd’hui pretendre penser aux petits artistes qui souffrent, en défendant ce projet de loi mais vu de l’intérieur c’est autre chose, j’avais deja posté ce lien,tres intéressant, mais il a disparu : http://www.newwavehooker.com/200...

    Ensuite, dire que les concerts sont en hausse de fréquentations est une fausse vérité. Les mega-concerts type "star américaine au stade de france" fonctionnent bien, ainsi que les festivals, mais les tournées des artistes se font souvent à perte, et la fermeture de beaucoup de petites salles montre à quel point il est difficile aujourd’hui de vivre de la musique en France. Le modèle économique d’internet , même s’il est connu, n’est pas facile a matérialiser.
    Un artiste est aujourd’hui perdu au milieu de millions d’autres, et faire sa promotion, produire sa musique et produire un spectacle coute toujours autant d’argent qu’avant internet. Sauf que le public zappe rapidement, ne s’arrete pas sur les artistes et suivent de moins en moins les petits concerts.
    On a donc énormement de création qui se fera "à la maison" en amateur, qui sera effectivement abondante, mais qui restera sur la toile et qui n’emergera pas de façon professionnelle.
    Aujourd’hui rien n’est encore fait, mais si effectivement, le disque et le systeme des majors est révolu, personne n’a encore trouver le moyen satisfaisant pour s’en sortir.

    on pourra en reparler, si vous le souhaitez.

  • Christelle de Crémiers

    Avec plaisir, je vous contacte.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>