Création & Internet (HADOPI) : obscurantisme et espoir

Obscurantisme d’une répression insensée, liberticide et anti-démocratique, mais espoir d’un rejet symbolique par l’Assemblée qui enflamme les Internautes et l’opinion publique.


Comment l’idée a-t-elle pu germer d’inventer un tel dispositif ? au coût exorbitant pour le contribuable en ces temps de crise (70 Me) ? qui méprise les n votes du Parlement européen pour la protection des libertés civiles en instaurant une surveillance généralisée des échanges ? et qui demande une exception à la protection des données personnelles pour permettre à des sociétés privées de collecter des millions de coordonnées sans aucun contrôle judiciaire ? Constitutionnellement, seul le pouvoir judiciaire peut instruire et juger en matière pénale. Une seule exception à la protection des données personnelles a été accordée à la police anti-terroriste pour la sécurité nationale. Il ne reste plus qu’à ajouter qu’il est parfaitement inutile dans sa répression contre le téléchargement et qu’il engendrera des contentieux au mieux et des situations inextricables au pire. Tout cela pour prolonger au-delà du possible les marges disproportionnées pour les grands groupes de production et distribution ??

Le projet de Loi a atteint les limites de ce qu’un député « godillot », ou contraint de l’être dans le système imposé par l’activisme du gouvernement, peut supporter. Je ne crois pas un instant que la « ruse » de la douzaine de députés socialistes, obligés d’agir de la sorte tant la respiration parlementaire est corsetée par une volonté présidentielle autoritaire, ait suffit pour parvenir à cet exploit. Certes, la neutralité d’Alain Néry, le président socialiste de l’Assemblée à ce moment a certainement aidé, mais cet exploit, c’est à l’absence appuyée des députés UMP qu’il est dû. Et cette absence qui s’apparente à une réelle démobilisation, trouve ses racines dans le refus indicible de la coupure d’Internet assortie de l’obligation de continuer de payer l’abonnement en guise de double peine.

La suite ? L’espoir… Bien sûr, le Président de la République ne décolère pas et représente le texte après ce « raté » dès le 28 avril, malgré l’agenda parlementaire embouteillé. Albanel : « Moi j’y crois, je représenterai ce texte effectivement le 28 avril. Et si je ne devais pas le faire, évidemment, je partirai. » La veille de cet épisode historique dans la vie de la Ve République, le 8 avril, l’IFOP publiait un sondage avec 60 % d’opinions défavorables à HADOPI. Maintenant, cela va être encore plus mobilisant. Et les Députés devraient avoir droit au vote solennel, c’est-à-dire avec heure et date pour la présence et vote public. Ils vont donc être directement comptables face à leurs électeurs. Si l’on ajoute pour l’UMP la démobilisation de fond pour le projet, dur, dur…

Les députés socialistes, dont Patrick Bloche, Verts, dont François de Rugy, le député NI Nicolas Dupont-Aignan avec sa brillante intervention, Jean Dionis du Séjour (NC) et l’UMP Lionel Tardy sont désormais les leaders d’un combat qui commence vraiment pour la protection des libertés civiques et pour la rétribution des auteurs avant celle des majors.

2 comments to Création & Internet (HADOPI) : obscurantisme et espoir

  • nina

    Voilà ce qu’on peut faire quand on se rebiffe et je le conseille à chacun qui peut avoir des ennuis avec ce gros connard de sarkozy ou
    sa clique de clowns de flics minables : je suis en train de régler un petit problème du genre détail avec cette grosse tache de si peu
    président de la république Française, en lui envoyant un avocat pour mises sous surveillance illégales, lynchage numérique inspiré de bonnes vieilles
    méthodes qui ne déplairaient pas au ku klux klan, lynchage qui n’a mobilisé personne sur le web ou dans la presse et plagiat vulgaire et ridicule
    qui passe à la télé. Avis à la population et merci pour l espace d’expression. Voilà, ceci est également une tentative de gros scandale public
    parce que ça calme pas mal les gros connards en attendant de trouver un enfin avocat qui réglera ce problème de non respect de mes droits les plus élémentaires.

    et dotclear dit :Vous êtes exclu de ce forum. L’administrateur ou le modérateur qui vous ont exclu envoient le message suivant –
    Quels Pétochards gerbants à Dotclear de la " blogosphère " 🙂

    Quant a sarkozy, s’il n’aime pas le web, et s’il n’aime pas la rue qui sait, la preuve, très bien se défendre, qu’il la quitte !

  • Vincent Weber

    Une loi moralement inique, techniquement inapplicable, votée dans l’urgence au détriment de lois (sur l’inceste par exemple) autrement plus critiques…
    Voilà où ce gouvernement nous conduit: une inflation législative au mieux inutile, au pire liberticide (qu’apporte une 15ième loi sur la sécurité, lorsque les 14 précédentes ne sont toujours pas appliquées, et que l’arsenal précédent suffirait largement, s’il était appliqué ?); un vide abyssal sur les vrais sujets: aucune prise de contrôle dans les banques, un G20 en forme de masquarade (on enlève les îles anglo-normandes de la liste noire, vous enlevez Hong-Kong, d’accord ?)

    Dans le cas présent, savourons le lapsus révélateur de ceux qui hurlent à la "dématérialisation de la culture": un film ou une musique est par nature immatérielle… l’esprit de la loi est de protéger, non les petits artistes, mais les grands majors, ceux-là même qui ont tout fait pour "matérialiser" la culture, en vendant non des oeuvres, mais des disques – petite nuance… On s’assoit sur la loi de 1978 qui autorise une copie de sauvegarde, sous prextexte qu’elle serait obsolète, alors qu’elle devrait permettre de copier un CD légalement acheté sur sur Ipod !

    Bravo Christelle pour ton courage et ta vigilance !

    Amitiés,

    Vincent

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>